Startup – Innovez – Améliorez – Mesurez et innovez encore

Startup entrepreneur innovation mesure

Quels sont les facteurs clés de la réussite d’une startup ? Le chiffre d’affaire ? Le bénéfice ? Le nombre d’utilisateurs ? La satisfaction de ce que vous avez construit ?

Chaque société a ses propres critères, mais fondamentalement, une société n’évolue que parce que certaines mesures sont en progression. Dans le cas d’une startup, le CA, voire le bénéfice (quasi nul pendant les 3 premières années), ne sont pas toujours des mesures déterminantes. En effet, s’il vous faut 12 mois de développement pour aboutir à un prototype ou à une mise sur le marché, il est important de pouvoir quand même mesurer vos progrès sur cette période sans attendre la fin des 12 mois pour savoir si, oui ou non, vous avez atteint les objectifs que vous vous êtes fixés.

Le cycle de vie de tout produit, voire de tout service, est immuable, et fort bien décrit dans la théorie de Geoffrey Moore expliquée dans son livre « Crossing the chasm ». Dans le cas d’une startup, on peut ajouter la phase de « création ».

Cycle de vie d'un produit

Cycle de vie d’un produit

Pendant cette période de ‘création’, vous devez mesurer les progrès liés à votre produit. C’est une mesure qui vous est propre mais qui doit vous permettre de jauger l’avancement et la progression de ce que vous faites. Ce peut être le nombre de mots ou de chapitres pour un livre, le nombre de fonctions ou de lignes de code pour un développement logiciel, le nombre de composants ou leurs coûts pour une carte électronique. Ces mesures vont vous permettre de :

  1. vous assurer du progrès réalisé jour après jour, semaine après semaine
  2. vous permettre de progresser
  3. vous servir de base pour augmenter vos bénéfices en réduisant éventuellement les coûts ou le nombre d’opérations nécessaires à la fabrication de votre produit

Mais ces mesures de progrès sur « le produit » ne doivent pas masquer le reste des tâches à effectuer en parallèle, qui sont elles aussi mesurables. Par exemple, si votre produit doit être lancé sur le marché en septembre, peut-être serait-il judicieux de trouver un certain nombre de distributeurs, pendant les 6 mois précédents pour être prêts le jour J. Vous pouvez donc mesurer beaucoup de choses :

  • le nombre de distributeurs signés
  • le nombre de distributeurs qui ont eu la documentation et une présentation
  • le nombre de distributeurs contactés par téléphone (donc en direct)
  • le nombre de distributeurs contactés par courrier ou email (indirect)
  • le nombre de « pitchs » effectués cette semaine
  • le nombre d’investisseurs à qui vous avez parlé

Qui ne mesure, guère ne dure.– Proverbe français

Dans tout projet, même dans les phases amont, il y a toujours des critères mesurables permettant de quantifier les progrès effectués et d’améliorer vos process. Il est donc indispensable que chaque participant (au sens large) à votre projet puisse avoir une série de 3 à 5 mesures pour suivre l’activité quantifiable de sa/ses tâches, … y compris vous-mêmes.
Ces mesures vous permettront de comparer des petites améliorations tout au long de votre développement qui seront très liées à votre entreprise, votre ADN, votre marché, vos produits et vos clients. Par exemple, pour un produit qui doit être vendu par des distributeurs, vous aurez rapidement les réponses à des questions qui vous permettront d’affiner votre prospection en mesurant vos actions commerciales :

  • vaut-il mieux un coup de téléphone avant l’envoi du courrier (ou l’inverse) ?
  • vaut-il mieux annoncer le prix (ou la commission) dans le courrier ou uniquement pendant la présentation ?
  • faut-il une photo du produit dans le courrier ?
  • etc…

Vous l’aurez compris, les mesures vont vous permettre d’affiner votre approche de création, développement, marketing et vente tout au long de votre cycle de vie.

Et vous, que mesurez-vous ?

Leave a Reply