Entrepreneur – Attention au mirage des chiffres

Sarrtup, entrepreneur attention aux mirage des chiffres

Le tableur de type Excel, quel bel outil! Pour tout entrepreneur, pour tout dirigeant d’entreprise, c’est un outil extrêmement important. Il va permettre le suivi des métriques du tableau de bord, le suivi des commandes et des prospects, le suivi du stock ou de la trésorerie. Très efficace pour le contrôle, il faut quand même faire très attention aux résultats sur les projections et sur la stratégie que l’on peut déduire de ces chiffres.
Pourquoi un article sur ce type d’outil ? Parce que les primo-entrepreneurs ont une tendance à l’utiliser de façon exclusive, en se satisfaisant uniquement de chiffres et de formules théoriques, et à modifier leurs hypothèses pour arriver à la conclusion qu’ils veulent, sans se soucier de la réalité.

Comme vous tous, j’ai eu à plusieurs reprises le besoin de me rassurer sur le business model à mettre en place, et comme vous j’ai créé mon fichier excel avec les hypothèses que j’avais dans la tête pour voir comment le modèle réagissait. Qu’ai-je vu, et qu’en ai-je déduit ? Certainement la même chose que vous : le business model peut très bien fonctionner, il suffit simplement de modifier les hypothèses. En fait, il permet de dégager de « somptueux » bénéfices juste en augmentant le prix, ou le nombre d’abonnements, ou de clients par exemple.
On a trop tendance à croire au mirage excel qui permet, par une simple augmentation d’un nombre ou d’un ratio, de passer de très négatif à très positif. Essayez, faites l’essai! C’est d’autant plus évident que vous êtes sur un business model récurrent.

Rien n'est aussi trompeur que les faits, si ce n'est les chiffres.– Conning

Pourquoi ce miroir aux alouettes ? Tout simplement parce qu’il est facile d’augmenter de 5% de nombre de client par mois et que l’outil permet de calculer très (trop) facilement des augmentations linéaires. C’est le syndrome du grain de riz sur l’échiquier de Sissa :

La légende de l’échiquier de Sissa remonte à 3 000 ans av. J.C.
A cette époque le roi recherchait une nouvelle distraction et promis une récompense.
Le sage Sissa lui présenta le jeu d’échecs. Le roi était ravi et demanda au sage ce qu’il souhaitait en échange du jeu d’échec.
Sissa demanda au roi de déposer un grain de riz sur la première case, deux sur la deuxième, quatre sur la troisième, et ainsi de suite en doublant la quantité de grain à chaque case pour remplir les 64 cases de l’échiquier.
Le roi accorda cette récompense sans vraiment réfléchir et le sage lui expliqua qu’il ne pourrait jamais payer un tel trésor.

En effet, en doublant le nombre de grains de riz à chaque case, la somme totale des grains de riz représente 720 000 millions de tonnes, soit 1 000 fois la production mondiale annuelle.

Dans l’utilisation d’excel, et si on n’y prête pas attention, on arrive très vite à des chiffres qui confortent le business model sans pour autant être réaliste.

Méfiez-vous donc des chiffres et pensez toujours à valider vos hypothèses avec les ratios CA/nb vente, vente/jours ou vente/par mois, nb vente par vendeurs, …